4760027Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume

Mis à jour le 17-08-2017
Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume

Description architecturale :

édifice orienté au sud-ouest qui présente un plan allongé d'un seul vaisseau, sans transept, et qui se termine par un chevet plat.

Elevation extérieure :

la façade à pignon s'ouvre sur un portail qui comprend deux portes, séparées par un trumeau sculpté. Le linteau au-dessus de la porte prend la forme d'une accolade coiffée d'un fleuron. De part et d'autre sont sculptés des pinacles gothiques en bas-relief.
Au nord comme au sud, la façade est percée de deux baies gothiques. Le haut du mur pignon est décoré par une rose finement sculptée.
Le faîte de la façade est orné d'une croix en acrotère.
La tour-clocher est placée au-dessus de la nef du côté occidental de l'église. De section carrée, elle est ouverte au nord et au sud par deux baies brisées. Elle est également couverte d'une flèche en pyramide polygonale à multiples volants.
La tour-lanterne, qui éclaire généralement la croisée du transept - ici inexistant - est un élément typique de l'architecture religieuse normande.
L'ensemble de l'édifice est couvert d'un toit à double pente. Les murs latéraux ainsi que la façade sont épaulés de contreforts.

Elevation intérieure :

la nef unique en brique ne comprend qu'un seul niveau d'élévation percé de grandes baies brisées. Le chœur est bien distinct de la nef par l'utilisation de la pierre, et il est percé sur le mur du fond d'une baie brisée ornée de vitraux.
La nef est couverte d'une voûte lambrissée en carène de bateau renversée, soutenue par des poinçons et des entraits. La tour-lanterne est couverte au-dessus de la nef par une voûte sure sur croisée d'ogives à multiples nervures qui retombent sur de petites culots sculptés d'angelots et d'animaux monstrueux.

Étapes de construction :

Les premières fondations de l'église remontent au XIIIe siècle et sont encore en partie visibles aujourd'hui. La tour-clocher date des XVIe et XVIIe siècles. Commencée selon des proportions importantes, elle reste inachevée. D'après l'une des inscriptions sur le mur, le "clocher a été raccommodé en 1752".
Bien que le noyau initial ait été conservé, l'église primitive a subi beaucoup de transformations lors de travaux d'agrandissements en 1868 réalisés par l'architecte Desmarets : une nouvelle nef, un nouveau choeur, une nouvelle entrée, qui ne se situe plus au sud-ouest mais désormais au nord-est.

Histoire :

Au XIIIe siècle, la chapelle de la Sainte-Trinité, qui existait déjà, dépendait de l'Abbaye de la "Très sainte Trinité du Mont" à Rouen.
La chapelle devenue église paroissiale est rapidement détruite.
C'est à la fin du XVe siècle que l'église paroissiale de la Sainte-Trinité est finalement construite à l'emplacement actuel. De cette église primitive subsistent aujourd'hui : la tour lanterne et l'ancienne nef (celle du fond).
En 1867, le Cardinal de Bonnechose, lors de sa visite pastorale, remarque que l'église est trop petite pour le nombre de paroissiens qui habitent à Bois-Guillaume, et comprend qu'un agrandissement est nécessaire.
De 1869 à 1872, l'Abbé Alexandre Lebret qui est aussi curé de Bois-Guillaume, lance les travaux. Il est cependant impossible d'agrandir l'église du côté occidental car aucun terrain n'est disponible. En revanche un terrain existe à l'Est. Son propriétaire, M. Boulen, fait don de ce terrain au diocèse de Rouen et c'est ainsi que naît le projet, original, de retournement de l'église, un fait rarissime. On décide donc de détruire le chœur et de le remplacer par la grande nef actuelle, en conservant l'ancienne nef pour la transformer en chœur. Ainsi l'édifice fait une volte-face de 180° pour être orienté en direction de l'Ouest/Sud-ouest, une orientation rare pour une église.
En 1941 un prêtre allemand, infirmier à l'hôpital, vient y dire sa messe. Intrigué par l'orientation peu commune de l'église, il se lance dans des recherches. C'est grâce à lui qu'on redécouvre la raison de cette réorientation qui avait été oubliée avec le temps.
L'agrandissement de l'église de Bois-Guillaume est une réussite architecturale, car les constructeurs se sont attachés à conserver l'unité de l'ensemble en déployant un vocabulaire néogothique qui imite les caractéristiques des bâtiments du XVe siècle.

Index des illustrations :

476000472 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000473 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000474 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000475 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000476 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000477 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000478 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000479 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF
476000480 Église Sainte-Trinité de Bois-Guillaume MonVillageNormand Miniature PDF